Envie de participer ?

Imformation

Présentation du pôle espoir de Boulouris

Les Jeux Olympiques de Paris se préparent, viendront ensuite ceux de Los Angeles en 2028 puis ceux de 2032. Ces événements feront briller les meilleurs sportifs de la planète. En tir à l’arc, les archers qui se démarqueront seront ceux présentant des qualités exceptionnelles, une énorme envie de réussir mais aussi et surtout une détermination sans faille, encompétition comme à l’entraînement, chaque jour, chaque semaine, chaque saison pendant de nombreuses années.

Le champion olympique turc Mete GAZOZ s’entraînait déjà de manière intensive lorsqu’il a pris part à son premier championnat du Monde en 2013, à l’âge de 14 ans, soit 8 ans avant son sacre olympique. Plus proche de nous, Jean-Charles VALLADONT, vice-champion olympique en 2016 à Rio, avait plus de 12 années d’entraînement intensif1 derrière lui au moment de sa médaille brésilienne.

Les exemples sont nombreux pour montrer que l’entraînement intensif et construit sur une période de plusieurs années est indispensable à toute réussite au plus haut niveau. Ainsi, pour une progression optimale et l’atteinte d’un niveau maximal, l’intégration dans une structure d’entraînement est aujourd’hui un choix incontournable et incontestable.

Il existe, au sein de la fédération, des structures d’entraînement en lien les unes avec les autres et partageant un même objectif : proposer aux archers présentant un projet de performance de haut niveau, les conditions d’entraînement indispensables. Ces structures

1 On parle d’entraînement intensif à raison d’un, de deux voire de trois entraînements quotidiens, 5 à 6 jours sur 7.

d’entraînement facilitent la progression par le développement de l’ensemble des facteurs de la performance. Elles sont réparties en 3 catégories :

 Les pôles espoirs :
Porte d’entrée de la plupart des jeunes archers dans l’accession au haut niveau, les pôles espoirs, gérés par des comités régionaux volontaires, sont au nombre de quatre. Ils sont à la base de la progression des jeunes vers le plus haut niveau en leur offrant une formation sportive construite. Les jeunes peuvent ensuite poursuivre leur projet de performance en intégrant un pôle France Relève.

 Les pôles France Relève :

Ces structures nationales sont destinées à accompagner les meilleurs cadets et juniors, préférentiellement issus de pôle espoirs. Les meilleurs jeunes pourront alors poursuivre leur progression en intégrant le pôle France de l’INSEP.

 Le pôle France Élite à l’Insep :

Il s’adresse aux archers qui préparent les grandes échéances internationales dont les Jeux olympiques.

Les pôles espoirs de tir à l’arc, situés à Boulouris, Châtenay-Malabry, Compiègne et Nantes sont ouvert aux jeunes de 12 à 15 ans qui souhaitent s’engager dans une démarche d’accession au haut niveau. Ils permettent d’allier une formation sportive pertinente et un cursus scolaire réussi.

L’intégration en pôle espoirs permet d’améliorer ses compétences techniques et physiques, d’augmenter la fréquence des entraînements et de bénéficier d’un encadrement adapté pour développer ses performances. C’est la première étape pour accéder au plus haut niveau. Les pôles espoirs permettent également de participer à plusieurs compétitions nationales.

Pour intégrer un pôle espoirs, il est nécessaire de prendre contact avec les coordonnateurs de ces structures qui sont également les conseillers techniques et sportifs régionaux. Ils pourront détailler les procédures d’admission propres à chaque structure. Pour la plupart, un stage ou un entraînement est réalisé pour évaluer le niveau de performance et les capacités de progression de chaque archer ainsi que la force du projet de performance. Enfin, l’accession à un pôle dépend également du nombre de places disponibles et du niveau scolaire des candidats.

Tu pratiques le tir à l’arc en compétition. Si tu souhaites t’investir davantage dans ta pratique en prenant plaisir à progresser tout en suivant un cursus de formation avec réussite, je t’invite à prendre rapidement contact avec le coordonnateur du pôle espoirs de Boulouris : 

Julien Alsberghe : j.alsberghe@ffta.fr 

L’intégration en pôle espoirs facilite la progression. Elle ne garantit pas la réussite, tous les archers de pôle ne seront pas champions olympiques mais elle reste une formidable expérience de vie.

 

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES :

Il est difficile d’évaluer les jeunes selon des critères précis car ce sont des individus en pleine construction. Nous essayons de hiérarchiser les candidatures en tenant compte des critères mentionnés ci-dessus et selon le nombre de places disponibles nous procédons au recrutement.

Nous encourageons les familles à venir visiter la structure en amont, une réunion d’information est programmée lors du stage de détection. Si le stage a lieu en dehors des vacances scolaires (zone B) un rendez-vous peut être organisé pour un entrainement partagé selon disponibilités (entre 1 et 2 jours)

Nous conseillons de procéder à une « Double inscription » : inscrire le jeune dans l’établissement d’attache pour garantir son inscription dans un établissement scolaire à la rentrée

 


toute l'association

Document associé